Exotech.biz

Web, Technology & life by Bastien Labelle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Du web des médias traditionnels

Un petit rebondissement sur l'excellent article de mon ami Cédric Motte, intitulé "Et si les médias traditionnels laissaient tomber le web", car c'est un sujet relativement intéressant.

Je n'irai pas à le contredire quand il avance qu'il y a un vrai joyeux bordel au niveau des sites web des medias qui s'affrontent dans la lutte du plus d'information possible, ni quand il affirme que les sites de médias sont de qualité fort variable, mais je vais tout de même le contredire sur certains points.

D'une part, les medias traditionnels sont des entreprises, et comme toute entreprise, ils ont pour vocation la survie pour les moins chanceux d'entre eux, et la croissance de cette même entreprise pour les plus chanceux d'entre eux. Alors, non, je ne suis pas passé du mauvais côté de la barrière (vous savez, le côté rouge), mais pour autant, il me semble que les medias traditionnels sont sur le web pour accroitre leur audience, et par conséquent leurs gains, ce qui me parait tout à fait normal, même si Cédric espère que non.

D'autre part, Cédric évoque la fin des medias traditionnels avec l'arrivée du web. Mon avis est plutôt mitigé sur la question. Ma réflexion se base essentiellement sur les médias audiovisuels car ils sont peut-être plus représentatifs dans certains des sujets que j'ai déjà pu aborder. Bien sûr, que le web fait peur aux médias traditionnels, mais il est à mon sens essentiel de comprendre comment réagissent les medias face au web: le web est pour eux une opportunité, un complément, qui n'est justement pas concurrent. Les médias peuvent être un vecteur du web, et leur site web peut être leur vecteur.

Alors, à la question "un média qui édite son contenu sur un support a-t-il vraiment vocation à éditer du contenu sur d'autres supports ?", je vais répondre un grand oui, sans hésiter.

Et il y a selon moi deux points à aborder en ce qui concerne le web: la quantité et la qualité...

Parlons d'abord de la quantité: le web est un milieu où tout évolue plus vite. L'avantage du net, c'est qu'on n'est pas obligé d'attendre 150 ans avant d'écouter une chanson qu'on aime, pas obligé d'attendre avant de voir un clip, pas obligé d'attendre le 20h ou le lendemain pour avoir les nouvelles du jour ou de la veille, d'autant plus qu'elles sont plus ou moins sélectionnées et orientées, ce n'est pas de l'information "brute". On admettra que plus il y a d'information, plus le public touchable est large, et les revenus en conséquence aussi.

De l'autre côté, il y a la qualité: les sites de medias traditionnels se doivent d'être complémentaires, ils doivent pouvoir fournir toutes les informations qui n'ont pas pu tenir en une page ou lors d'une vidéo de 5 minutes, pour permettre aux gens d'aller plus loin sur des sujets qui les intéressent. Dans ce cas là, il s'agit plutôt de fidéliser une audience sur le web, mais aussi dans la vraie vie, peut-être quitte à ce que ça soit payant (désolé, je ne suis pas un partisan du tout gratuit).

Donc oui, les médias traditionnels ont une vraie vocation à éditer du contenu sur la toile, et leur ligne éditoriale doit évidemment être différente, chose qu'ils ont compris. Maintenant, on confronte souvent qualité et quantité, qui semblent s'opposer, et il semble que la course soit en effet, comme le souligne Cédric, à celui qui fera de la quantité, et non pas la qualité.

Est-ce que cette quantité coute cher? Là n'est pas la question. Il s'agit, je pense, d'un ciblage d'une certaine population, mais il faut garder à l'esprit que les sites web des médias traditionnels sont des satellites, et ne sont pas une priorité.

Note: si vous avez vous aussi un avis sur la question, vous serez priés d'aller en parler chez Cédric, simple question de courtoisie et de reconaissance de la qualité (c'est décidément le maître mot ce soir) de son billet!

De l'influence d'Internet et de la télévision en France

Les jeunes européens préfèrent Internet à la télévision. C'est prouvé. Et il semblerait que ce soit une tendance générale qui s'applique à l'ensemble des gens, car le Figaro rapportait il y a de celà quelques mois que la télévision perdait sa place de media principal face au web.

Malheureusement tous ces sondages sont basés sur une question de temps passé devant la télévision ou à surfer sur le web. Le temps est malheureusement à mon avis une notion bien peu représentative de l'influence de chaque media. Je n'ai pas pour intention de défendre la télévision, mais la question de l'influence se pose tout de même.

Télévision dans les années 50

Il est vrai qu'Internet a en partie changé notre façon de regarder la télévision. Mais notre façon de regarder la télévision change d'ailleurs au fil des années, comme a pu nous le montrer June Cohen (TED Conference) à Paris lors de LeWeb3'07. Ce qui pourrait nous laisser penser que la télévision n'a plus d'influence sur les gens, qui voient la télévision comme une sorte de compagnie. De plus, le web semble être beaucoup plus intéressant, dans le sens notamment où il est plus ou moins possible de choisir son contenu grâce notamment aux nouveaux services étiquettés "web 2.0".

Le web regorge d'ailleurs d'informations plus qu'intéressantes, et c'est d'ailleurs sur le web qu'apparaissent en premier certaines informations. Mais il me semble qu'un des catalyseurs les plus puissants pour les divers sites et blogs que nous lisons tous est sans nul doute la télévision. On parle souvent de l'influence des sites communautaires, tels Youtube ou encore les Digg-like, mais il semblerait que la télévision soit aussi une énorme machine à buzz ayant encore plus d'influence qu'Internet en France.

Pas convaincu? Regardez donc le buzz généré quand France 2 vient parler de Spock: Guim affiche plus de 5000 visiteurs uniques supplémentaires ce jour là! Toujours dans le même genre, quand la télévision vient à parler de Facebook on ne peut que constater l'énorme augmentation de ses membres français. Je vous passerai l'affaire du couple Sarkozy/Bruni ainsi que l'affaire Manaudou qui parlent d'elles-même!

Et pour ceux qui aiment bien les chiffres, il fallait en mettre quelques uns pour que vous vous fassiez une idée... La meilleure audience de TF1 en 2007 aura été la diffusion de la demi-finale de la coupe du monde de Rugby avec environ 18 millions de téléspectateurs, suivi du débat Sarkozy Royal avec 13 millions. La vidéo record sur Youtube en 2007 a été vue 23 millions de fois, et il aura fallu plus d'un an avant d'arriver à ce chiffre.

Alors pour ma part je ne concluerai pas en disant que le web a volé la vedette au petit écran, non, le web n'est pas le media principal, il ne reste qu'un media complémentaire, d'autant plus que la cocurrence presque pure et parfaite amenée par ce dernier n'est à mon sens pas réellement un avantage face à l'oligopole du marché télévisuel. Et je reste sceptique quant au fait que les gens préfèrent internet que la télévision...

Les lapins encore plus crétins font leur Haka

Rien à dire, ce spot TV spécial Coupe du monde de Rugby est vraiment bien trouvé de la part d'Ubi Soft. Encore mieux que l'animation pour le tour de France!! Heureusement que le scénario n'a pas été le même pour notre chère équipe de France!

Merci à Jauny et surtout à son tout nouveau Tumblr!

Regardez Secret Story en live sur votre PC...

  1. Ouvrez Windows Media Player
  2. Ctrl + U
  3. Rentrez l'adresse http://viplci.yacast.net/tf1_secretstory

A conseiller à ceux qui n'ont rien à faire de leur journée, ce qui n'est pas mon cas (c'est pour celà que je ne blogue pas trop en ce moment)!!!

Quand les journalistes s'en mêlent...

Dire que certains journalistes font mal leur boulot n'est parfois pas si faux que ça...

Séparation Hollande - Royal, en direct sur France 2

Séparation de Ségolène Royal et François Hollande

Vécu en direct sur France 2, Ségolène Royal a annoncé qu'elle s'était séparé de son compagnon François Hollande, et c'est live-bloggué chez Koz:

22 h 14 : Surréaliste !!! On apprend en direct que Ségolène Royal et François Hollande se sont séparés, sur une déclaration de Ségolène Royal. Qu’est-ce que c’est que cette pantalonnade ??? Et l’on viendra donner des leçons sur l’instrumentalisation de la vie privée ? Sur la transparence ? RIDICULE !

La soirée des législatives à la télévision...

Assez marrant cette soirée des législatives...

Du côte de la gauche...

Ah ben y'a pas eu de raz de marée, les électeurs ont pris conscience qu'ils ne voulaient pas une concentration des pouvoirs!! On a gagné (ou presque)! On est contents (surtout madame sourire), on a une forte opposition!!

Et du côté de la droite...

Ben quoi... on a une majorité, les français ont voté pareil qu'à l'élection présidentielle, on ne s'est jamais vanté d'un raz de marée!!! On a gagné! On est contents, on a une forte majorité!!!

Un seul truc original: sur TF1, à l'UMP on présente une femme noire (Rama Yade) et une femme arabe (Rachida Dati), paradoxal, non? Sinon, la politique est en ce moment assez pathétique à la télévision. Il faut croire que les vrais débats se trouvent plutôt sur de bons blogs. A propos, voici quelques live bloggings intéressants:

  • chez Koz: A (pas) voté - Direct
  • de l'autre côté de l'Atlantique, chez What's Next: La Surprise?
  • chez Versac, blogueur très influent sur Wikio apparement (et ce malgré les problèmes d'encodage...)

The Inquirer cherche des contributeurs

L'équipe du blog The Inquirer recherche de nouveaux contributeurs. Voici l'annonce:

Vous êtes un(e) assidu(e) lecteur de The Inquirer ou de la presse informatique.

Vous êtes passionné(e) par l'informatique, et avez une bonne connaissance du monde IT et des sujets à destinations des lecteurs B2B et des revendeurs / distributeurs. Vous maitrisez les sujets autour des processeurs, des cartes mémoires, etc. vous avez un bon niveau en anglais et écrivez très bien en français.

Faites nous part de votre motivation en nous écrivant un mail à l'adresse suivante et en nous joignant votre CV.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page en question sur le site The Inquirer: Contributeur sur The Inquirer? Pourquoi pas vous !

Lulu Castagnette sponsorise Nip/Tuck

Lulu Castagnette sponsorise Nip/Tuck

Je suis actuellement en train de regarder M6. Et là, à l'heure où j'écris, c'est Nip/Tuck qui passe. Et devinez quoi, juste avant Nip/Tuck j'entends "Regardez Nip/Tuck avec Lulu Castagnette". Assez étonnant, quand la série traite de chirurgie esthétique, de drogue, de sexe, d'adultère, etc, la publicité qui présente la série est une marque de fringues au logo de nounours, nounours représentant la jeune fille vierge, innocente, et encore enfant. Paradoxal, non?