Twitterific pour Twitter, Twittez depuis votre Mac

Certains d'entre vous connaissent peut-être le site Twitter. C'est un nouveau service web 2.0 dit de "Micro Blogging", qui vient répondre à la problématique suivante: Que faîtes-vous? (What are you doing?). Un nouvel outil de communication, où l'on parle encore de soi (un nouveau genre de skyblog à l'américaine et formaté web 2.0?). De nombreux bloggueurs que je lis l'utilisent en permanence: je pense notamment à Loïc Le Meur, car c'est le premier qui me vient à l'esprit). Je partage tout à fait l'avis de Pierre Chappaz sur l'utilité personnelle de Twitter. qui nous dit tout le mal qu'il en pense:

"Outil futile et chronophage, Twitter est une caricature de conversation superficielle sans participants.

Pointe avancée de l'égotisme.

J'existe puisque tout ce que je fais je l'écris sur le Web.

Je deviens une machine (à écrire).

C'est le Web 2 geek."

Bref, nous l'aurons compris, Twitter c'est juste une affaire d'égo. Ceci dit, en réfléchissant un peu, on peut peut-être trouver une utilité à Twitter dans un cadre un peu plus professionnel: Twitter pourrait être amené à remplacer des applications de calendrier collaboratif. J'ai remarqué que bien souvent, on cherche à joindre ou parler à une personne de l'équipe dans un bureau différent ou dans un lieu différent. Ainsi Twitter deviendrait donc un merveilleux moyen de communication pour connaître la disponibilité de chacun. Admettons que je cherche à joindre Gérald vers 14h...

Gérald: Je pars manger au restaurant avec un de mes clients. (publié il y a 2h)

Gérald: Réunion terminée, j'ai rendezvous avec un client (publié il y a 4h)

Gérald: Je rentre en réunion (publié il y a 6h)

Gérald: Je viens d'arriver au boulot (publié il y a 6h)

Ainsi, je sais que tant que Gérald n'a pas twitté de nouveau pour dire que son rendezvous était fini, je sais qu'il n'est pas disponible, et peux me concentrer sur autre chose. plutôt que d'attendre impatiemment son retour sans savoir où il est ni ce qu'il fait.

Ceci étant dit, j'avoue ne pas être totalement convaincu par mes propres arguments! Et je me vois très mal twitter pour mon patron le fait que je blogue aux heures de boulot!