Si vous êtes autant accro aux e-mail que moi, vous êtes certainement touché par l'e-mail overload. Et peut-être que OtherInbox, le dernier né des webmails nouvelle génération, saura vous convaincre. Le site vient tout juste d'être lancé en beta privée à l'occasion de la conférence TechCrunch50, car il fait partie des 50 sélectionnés (52 pour être plus exact).

OtherInbox

OtherInbox fonctionne sur la base d'un catchall, qui est en fait un collecteur d'e-mails qui va récupérer tous les e-mails envoyés à un domaine, qui va être spécifique à chaque personne. Par exemple, mon domaine est bastienlabelle.otherinbox.com, et si vous envoyez un e-mail sur test@bastienlabelle.otherinbox.com, friends@bastienlabelle.otherinbox.com ou toute autre adresse e-mail de ce domaine, je la recevrai. Cela permet en quelques sortes de trier les messages comme sur gmail via le caractère "+", à la différence qu'ici le tri est automatique et que l'on dispose de différentes boites de réception sous forme de dossiers.

Mais ce qui démarque OtherInbox des autres est sa possibilité de bloquer une adresse e-mail, un peu à l'image de LiquidID, sauf qu'on peut choisir le texte que l'on souhaite. Ainsi, si par exemple j'ai fourni à la Fnac une adresse fnac@bastienlabelle.otherinbox.com, il m'est possible de bloquer cette addresse afin de ne plus recevoir d'emails de la part de la Fnac. Pratique, mais quid des robots qui envoient des mails en testant les adresses e-mail d'un domaine?

Outre cette fonctionnalité majeure, on voit que l'interface est assez surchargée et assez incomplète (et aussi un peu moche, un mélange d'Apple, d'Outlook et de Web 2.0). Cependant, OtherInbox reste un produit relativement original, qui réserve à mon avis encore quelques bonnes surprises, comme la possibilité d'avoir son propre nom de domaine entre autres. Le site étant encore en béta privée, impossible de tester le calendrier, et les mystérieux boutons "receipts" et "coupons" me donnent envie d'en savoir plus. A suivre, donc!