C'est un fait, du moins pour moi, j'ai tendance à décentraliser pas mal de stockage. SugarSync, Google Docs, Flickr, Delicious et bien d'autres services possèdent des données m'appartenant, et très souvent, j'ai tendance à ne laisser ces données que dans le cloud. J'ai une confiance presque absolue dans le Cloud, c'est la raison pour laquelle mes photos Flickr sont stockées uniquement sur le service, et nulle part ailleurs.

Clouds

Pourtant, une note d'Om Malik vient de m'interpeler. Ma.gnolia, un service de bookmark social vient de perdre ses données, et le CEO ne sait même pas si elles seront récupérables en totalité. Par chance, je n'utilise pas ce service, mais je dois avouer que c'est un peu effrayant de voir qu'en une nuit, un site web pas des moins connus peut perdre la totalité de ses données.

As I evaluate recovery options, I can't provide a certain timeline or prognosis as to to when or to what degree Ma.gnolia or your bookmarks will return; only that this process will take days, not hours.

Ce genre d'évènement peut arriver à tout moment, et surtout à n'importe qui. N'importe qui, oui, car cela concerne pas les sites webs mais aussi les disques durs de nos propres ordinateurs, internes ou externes.

Alors, après cet exemple, peut-on dire que le Cloud est fiable? La réponse est non. Car aucun système n'est fiable à 100%. Mais au fond, est-ce que le taux de défaillance d'un disque dur est plus élevé que le taux de défaillance d'un système décentralisé et répliqué? Pas si sûr. Pour moi, stocker des données dans le Cloud, sur divers services web, est beaucoup plus sûr que de les stocker sur un disque dur interne ou externe. Ce qui est arrivé à Magnolia peut arriver à d'autres. Mais c'est bien trop rare pour oser dire qu'il est plus sûr de stocker ses données chez soi.

Crédit photo: Hans Speijer