Exotech.biz

Web, Technology & life by Bastien Labelle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Scout Labs, suivre sa réputation en ligne et en temps réel

Depuis l'avènement de ce qu'on appelle le Web 2.0 et plus particulièrement du blogging, la réputation en ligne est devenu quelque chose d'incontournable, et ce que l'on soit une personne ou une marque. Surveiller son identité et sa réputation sur le web n'est pas une mince affaire: Entre Twitter Search, Blog Search, Technorati, et tous les autres, il devient très d'effectuer un monitoring complet et efficace. Chez Scout Labs, il semblerait qu'ils l'aient bien compris. En version beta depuis bientôt un an, le produit est sur le point d'être lancé demain.

Scout Labs est donc une webapp qui permet de tracker ce qui se dit sur votre marque. Il vous est possible d'effectuer des recherches sur des mots clés, et de les sauvegarder. Ainsi, il est possible de regarder ce qu'il se dit sur votre marque au travers de divers médias agrégés par l'outil: Blogs, Twitter, Youtube, Flickr, etc. Scout Labs est donc le rêve de certains product managers ou community managers qui devient réalité.

Scout Labs - Sentiment

Outre l'aspect tracking, il y a aussi un aspect extrêmement intéressant qui est l'aspect sentiment: Scout Labs permet de mesurer le sentiment de ce qui se dit à propos votre marque sur les blogs, grâce des technologies de language processing déterminant si un post est positif ou négatif, posts qui peuvent être corrigées par l'utilisateur, car comme nous le savons tous, ces technologies ne sont malheureusement pas encore parfaites. Ainsi, sur une période donnée, l'outil pourra dire quelle est la tendance vis-à-vis de la marque (ou de la personne) surveillée.

Il est donc ensuite naturellement possible de visualiser et comparer les différentes recherches sauvegardées, pour pouvoir analyser la concurrence notamment, le tout se traduisant sous forme de graphiques (comparaison de sentiment, de buzz, etc.). Scout Labs possède encore bien d'autres fonctionnalités comme la discussion, une sorte de forum ou encore le bookmarking, qui se révèlent toutes deux extrêmement pratique en équipe, ou les alertes e-mail paramétrables permettant de recevoir des digests journaliers, hebdomadaires ou mensuels. J'imagine que Scout Labs prévoit encore de nombreuses évolutions sur le produit (j'en suis même plus que sûr).

Le seul bémol que j'aurai à signaler est que pour pouvoir tracker le sentiment autour d'un produit efficacement, il faut du volume, mais il est dur d'obtenir du volume qualitatif. Pour un mot clé comme "Digg", il est difficile de trouver une requête suffisament efficace pour éliminer les posts peu appropriés. Et un tri manuel prend beaucoup de temps dès lors qu'on a un gros volume de données. Alors que pour un mot clé comme "MyCleenr", il est difficile d'avoir un graphe représentatif des avis positifs et négatifs, ceci s'expliquant par le faible nombre de publications.

Scout Labs ne gère que le contenu en anglais, mais c'est un produit réellement innovant, bien plus avancé que Google Alerts, et il semble que sa concurrence soit (à l'heure actuelle) tout sauf automatisée. Le pricing commençant à $99/mois, je ne doute pas que Scout Labs risque d'allécher plus d'une entreprise soucieuse de sa réputation en ligne, car le produit prend vraiment tout son sens lorsqu'on fait du marketing dans une entreprise. Pour les plus sceptiques, les 30 premiers jours de Scout Labs sont offerts!

PS: Un grand merci à Mathieu, le product manager de Scout Labs pour m'avoir permis de tester l'application en beta!

Twitter et notion d'influence

Cédric écrira certainement un article dédié à 100% à la viralité de MyCleenr sur Twitter et sur les blogs, mais j'ai en main un graphe de statistiques assez intéressant. On définit souvent l'influence selon le nombre de lecteurs et le nombre de backlinks. Si l'on en vient à parler de Twitter, on parle alors de followers et de retweets. C'est d'ailleurs au nombre de followers que je vais m'attarder dans ce billet.

La vraie question est: Qui de Pete Cashmore (Mashable US, un des plus gros blogs mondiaux) ou de Leah Culver (Six Apart, ex-Pownce) a le plus d'influence? Avant tout, tentons d'abord d'établir un profil basique des deux usagers:

  • Pete Cashmore, 1600+ following, 34000+ followers, 13000+ updates
  • Leah Culver, 100+ following, 8000+ followers, 500+ updates

Bref, vous l'aurez compris, Pete Cashmore bat Leah Culver à plate couture sur le papier, avec plus ou moins 4 fois plus de personnes qui le suivent. Ce qui somme toute est plutôt normal, étant donné que Pete Cashmore est le big boss de Mashable, un des plus gros blogs mondiaux sur tout ce qui traite de social media. Tous les deux ont publié un tweet (lien direct vers celui de Leah et celui de Pete) parlant de MyCleenr, à environ 24h d'intervalle, et voici les statistiques issues de Google App Engine qui en découlent.

Pete Cashmore Vs Leah Culver

Le premier pic fait suite au tweet de Pete Cashmore, et le second (le plus gros), fait suite au tweet de Leah Culver. Il ne s'agit pas du nombre de visites, mais de la charge du site en requêtes par secondes. Mais globalement, le plus gros pic couplé aux statistiques représente environ 300 personnes qui utilisent le service en même temps.

Conclusion: Leah Culver est bien plus influente que Pete Cashmore, même si son nombre de followers est quatre fois moins important. CQFD.

Au passage, l'ami Maxime me disait la semaine dernière qu'il n'aimait pas du tout le terme "influence". Pour ne rien vous cacher, moi non plus.

De l'influence d'Internet et de la télévision en France

Les jeunes européens préfèrent Internet à la télévision. C'est prouvé. Et il semblerait que ce soit une tendance générale qui s'applique à l'ensemble des gens, car le Figaro rapportait il y a de celà quelques mois que la télévision perdait sa place de media principal face au web.

Malheureusement tous ces sondages sont basés sur une question de temps passé devant la télévision ou à surfer sur le web. Le temps est malheureusement à mon avis une notion bien peu représentative de l'influence de chaque media. Je n'ai pas pour intention de défendre la télévision, mais la question de l'influence se pose tout de même.

Télévision dans les années 50

Il est vrai qu'Internet a en partie changé notre façon de regarder la télévision. Mais notre façon de regarder la télévision change d'ailleurs au fil des années, comme a pu nous le montrer June Cohen (TED Conference) à Paris lors de LeWeb3'07. Ce qui pourrait nous laisser penser que la télévision n'a plus d'influence sur les gens, qui voient la télévision comme une sorte de compagnie. De plus, le web semble être beaucoup plus intéressant, dans le sens notamment où il est plus ou moins possible de choisir son contenu grâce notamment aux nouveaux services étiquettés "web 2.0".

Le web regorge d'ailleurs d'informations plus qu'intéressantes, et c'est d'ailleurs sur le web qu'apparaissent en premier certaines informations. Mais il me semble qu'un des catalyseurs les plus puissants pour les divers sites et blogs que nous lisons tous est sans nul doute la télévision. On parle souvent de l'influence des sites communautaires, tels Youtube ou encore les Digg-like, mais il semblerait que la télévision soit aussi une énorme machine à buzz ayant encore plus d'influence qu'Internet en France.

Pas convaincu? Regardez donc le buzz généré quand France 2 vient parler de Spock: Guim affiche plus de 5000 visiteurs uniques supplémentaires ce jour là! Toujours dans le même genre, quand la télévision vient à parler de Facebook on ne peut que constater l'énorme augmentation de ses membres français. Je vous passerai l'affaire du couple Sarkozy/Bruni ainsi que l'affaire Manaudou qui parlent d'elles-même!

Et pour ceux qui aiment bien les chiffres, il fallait en mettre quelques uns pour que vous vous fassiez une idée... La meilleure audience de TF1 en 2007 aura été la diffusion de la demi-finale de la coupe du monde de Rugby avec environ 18 millions de téléspectateurs, suivi du débat Sarkozy Royal avec 13 millions. La vidéo record sur Youtube en 2007 a été vue 23 millions de fois, et il aura fallu plus d'un an avant d'arriver à ce chiffre.

Alors pour ma part je ne concluerai pas en disant que le web a volé la vedette au petit écran, non, le web n'est pas le media principal, il ne reste qu'un media complémentaire, d'autant plus que la cocurrence presque pure et parfaite amenée par ce dernier n'est à mon sens pas réellement un avantage face à l'oligopole du marché télévisuel. Et je reste sceptique quant au fait que les gens préfèrent internet que la télévision...

Digg Labs présente Pics

Si vous ne connaissez pas Digg, je vous invite à voir une vidéo de présentation réalisée par Mathieu. Pour faire court, Digg est un site web 2.0 sur lequel les utilisateurs peuvent poster des liens trouvés sur Internet, et peuvent voter pour le contenu qu'ils trouvent intéressant. Il se trouve que c'est à la mode d'avoir un labs.mondomaine.com, histoire de montrer ce qu'on prépare chez Adobe, Microsoft, Google, et même chez Digg!

Je n'étais jamais passé sur Digg Labs, jusqu'à ce que j'entende parler il y a quelques heures de Pics (via Kevin), la nouvelle application qui est sorti des Digg Labs. Cette animation Flash permet de visualiser en temps réel les images pour lesquelles les gens votent (les fameux Diggs) via des timeline par catégories.

Digg Labs - Pics

Assez sympa, de voir ce qu'il se passe en live sur Digg, j'avais déjà apprécié Wikio Live, mais il semblerait que chez Digg ils cherchent de nouveaux moyens de représenter l'information live autrement que par le simple rafraichissement d'une page, un peu comme chez Twitter quand ils nous présentent Twitter Blocks.

Toutes les applications sont assez épatantes à voir:

  • Stack qui présente les sujets populaires et qui viennent s'ajouter au fur et à mesure des votes sous forme de diagrammes
  • Arc qui présente les sujets sous forme de quartiers autour d'un cercle (assez impressionant)
  • Big Spy qui fait office de Wikio Live
  • Swarm qui génère des sortes d'atomes (ça ne marche pas à l'heure où j'écris)

A noter pour les plus grands fans que ces applications sont disponibles en téléchargement sous forme de screensaver pour Mac ou PC. Plutôt sympa, non?

J'ai entendu dire que Digg est à vendre pour la modifque somme de 300M$, si ça intéresse quelqu'un...

Here comes another bubble?

Une petite vidéo virale sur la bulle 2.0 qui circule depuis hier sur pas mal de blogs. Assez marrant, surtout le "blog while you're having sex", qui m'a fait penser à la vidéo de Vinvin qui imite Loïc Le Meur (cf "le mec qui twitte en niquant").

La vraie question, à propos de la nouvelle bulle, est quant à elle posée depuis déjà bien longtemps... A lire aussi cette petite réflexion chez Loïc il y a plus d'un an.

Vidéo vue un peu partout... La dernière fois chez Jennifer qui nous demande si nous sommes prêts pour le web 2.0!

En vrac: Twine.com, Widgets Netvibes, Poweo, Inspirationnal Stores etc.

En vrac

Je me remets à bloguer bientôt, promis!

Woridmi, the day after!

Woridmi

Christophe dresse un petit panel des Woridmiens qui ont bien voulu participer au Buzz blogosphérique. Essayons d'analyser un peu la situation...

D'abord un petit bilan pour moi s'impose:

  • +10 authority sur technorati (rank passé de 500 000 à 280 000)
  • 8 commentaires
  • 1 rétrolien
  • Bizarrement, ma page n'est pas indexée par Google, qui a référencé tout de même 133 pages

Côté points positifs, mon blog va monter dans les divers classements du genre technorati et Wikio (Wikio étant décalé nous ne verrons le résultat qu'en septembre), ce qui est un bon point. Deuxième bon point, le nombre de commentaires et de rétroliens va (et a déjà) faire augmenter mes visites (du moins pour hier). Et je pense qu'il en va de même pour tous les blogs qui ont joué le jeu.

Ceci étant dit, je regrette fortement (et c'est même un problème plus général au blogging) que l'effet de Buzz ne pousse pas plus les internautes à aller plus loin dans le blog qu'ils visitent. Bon je l'avoue Wordimi n'était pas non plus THE Buzz hyper révolutionnaire et intéressant, mais je constate qu'environ 10% seulement des visiteurs ont eu le cran de visiter la page d'accueil de mon blog, ou une autre page interne. 90% en sont partis directement, et c'est peut être dommage! Je ne sais pas si c'est pareil pour les autres blogs. Me concernant j'ai toujours l'habitude de surfer quelques pages sur un blog quand un article m'intéresse, celà permet de me donner une idée du contenu et éventuellement de m'inscrire aux flux RSS.

Voilà donc la chronique d'un Buzz inutile mais rigolo (et un tout petit coup de gueule) sur un blog qui a connu le "Woridmi Effect"!

Woridmi, le buzz de l'été!

Woridmi

Ben tiens, Woridmi, ça c'est du Buzz!!!

Le concept, décrit par son auteur...

woridmi: C’est une rêgle simple, ce mois-ci , j’aimerais qu’on lance un truc à la 6-4-2

Chaque fois que vous tombez sur un woridmi d’un blog que vous lisez, vous écrivez à votre tour un woridmi avec le nom/url du blog.

en pratique:

je vois dans mon aggrégateur 3 blogs que je lis qui ont un article s’appelant woridmi

à mon tour j’écris un woridmi avec comme contenu le nom de ces 3 blogs plus les urls et évidement, ceux ci en visitant leur Technorati par exemple pourrait bien retrouver votre blog et vous linker dans un woridmi

Bon vous imaginez que vous risquez d’écrire plusieurs woridmi par semaine mais c’est un peu le coté dément de la chose: voir des woridmi un peu partout. Vous jouez le jeu?

Le buzz le plus inutile de l'été, donc, mais tellement marrant comme concept! (et très bon pour augmenter dans le classement Wikio lol)

Donc moi, je joue le jeu... Pour l'instant j'ai seulement vu Bleebot en parler (c'est normal, c'est de ce blog que ça vient). Qui suit?