Exotech.biz

Web, Technology & life by Bastien Labelle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Entrepreneuriat étudiant, quelques ressources

L'ami Maxime a relayé sur Petit Deviendra Grand quelques ressources intéressantes concernant l'entrepreuneuriat étudiant, sujet que j'avais abordé il y a déjà quelques temps sur ce blog.

D'ailleurs, je n'ai que très peu posté de billets à propos de ce thème, peut-être parce que je me suis un peu plus concentré sur les nouvelles technologies, mais aussi peut-être car parce que celà nécessite un point de vue entrepreneurial et un projet d'entreprise à porter et donc à dévoiler, choses qui ne sont qu'au stade des idées dans ma tête. Bientôt peut-être?

Le million, le million!

iPhone's iPod functions: Video and Coverflow

Le millionième iPhone a été vendu. 1 000 000 d'iPhones vendus, et je n'ai toujours pas le mien...

La polémique qui a fait rage sur la baisse des prix de l'iPhone s'expliquerait-elle peut-être enfin??? Quand certains pensaient à des ventes de l'iPhone décevantes, ils s'appuyaient sur la logique du marché de l'offre et de la demande. En effet, et en théorie, plus un produit est demandé, plus son prix augmente, et inversement, ce qui expliquaient les théories vaseuses de certains. Mais ces pseudo-économistes ont très certainements oublié comment se vend une nouvelle technologie. En effet, lors de la conception d'un produit high-tech rentre en compte certains frais fixes, notamment ceux de la R&D. Une fois que ces frais sont rentabilisés, ils n'ont plus de raisons d'exister. De ce fait Apple booste ses ventes sans pour autant vendre à perte ou essayer de relancer une demande qui serait faible.

Michel prévoit la vente de 100 000 000 (100 millions) d'iPhones d'ici à 5 ans. Quand on sait que l'iPod a mis 2 ans à atteindre cette fameuse barre du million, on est en droit d'y croire!!

Concept: l'entreprise 2.0

A lire chez Fred Cavazza, qui même s'il se dit ne plus être un blogueur influent, reste un excellent blogueur, surtout quand il nous pond des articles comme celui-ci, intitulé Qu’est-ce que l’Entreprise 2.0 ?

L'état de ma réflexion sur l'entrepreuneuriat étudiant

J'ai souvent plein de projets dans ma tête. Etant actuellement étudiant, il m'arrive à songer à me lancer en tant qu'entrepreneurs. Cependant, de nombreuses choses sont en prendre en considération.

La premier élément qui vient étayer ma réflexion est le temps: Etre étudiant prend beaucoup de temps, entre les cours, les homeworks, les projets, etc. Ce qui fait qu'il ne reste pas énormément de temps pour se consacrer à plein temps dans son projet d'entreprise. Or on sait très bien que la création d'une entreprise ou d'un projet nécessite beaucoup de temps et d'investissement. Autant de bonnes raisons donc, de ne pas se lancer, et éviter un éventuel échec, autant en entreprise, que dans les études.

Bien évidemment, un contre-argument de taille est à apporter: Quand on a 20 ans (je ne parle que pour moi, mais je suppose que la situation d'étudiant doit tourner essentiellement autour de cette tranche d'âge), on n'a rien à perdre. A priori, pas d'enfants à charge, pas mariés, avec la vie devant soi, propriétaire de (quasiment) rien, avec une roue de secours que sont les parents chez les plus chanceux d'entre nous. Et même si on venait à se planter, il n'est pas négligeable que celà fait partie du domaine de l'expérience, et on ne peut oublier que c'est des échecs qu'on apprend, qu'on s'améliore, et absolument rien ne nous empêche de recommencer (en ayant au préalable fait un bilan et tiré des conclusions de ce qui ne va pas), voir même de réussir.

Je suis persuadé que certains d'entre nous ont déjà travaillé sur des projets à titre personnel, ou même à titre grâcieux. Cependant, il ne faut pas oublier que l'entreprise est un réel atout de crédibilité: Soyons pragmatiques et mettons-nous deux secondes à la place d'un entrepreneur lambda: Vous voulez réaliser un projet, vous passez un appel d'offre. Entre le petit étudiant qui n'offre aucune garantie quant au contrat passé (dans ce cas là un contrat bien évidemment moral, mais illégal), et une entreprise, qui, même jeune, affiche des performances correctes, qui de plus propose un contrat en bon éduforme, qui choisiriez-vous? Je pense que la réponse n'a pas besoin d'être citée!

Bon, voilà pour l'état de ma réflexion actuelle, si vous pouviez ajouter quelques pierres à l'édifice, vous êtes bien entendu les bienvenus!

Google, entreprise préférée des étudiants. Ca sera Apple pour moi!

Cognivi nous apprend que Google est l'entreprise préférée des étudiants. Voici le Top 10

  1. Google
  2. Porsche
  3. Ferrari
  4. IBM
  5. Airbus
  6. BMW
  7. Siemens
  8. Audi
  9. Sony
  10. Nokia

Je trouve très étonnant qu'Apple ne soit pas cité, quand on voit le nombre d'étudiants qui possèdent un iPod ou quand on sait combien le Macbook séduit dans cette tranche d'âge. Bref, vous l'aurez compris, pour moi c'est Apple. Et concernant les voitures, ça serait plutôt Aston Martin!

Le modèle économique et social français en dessin animé

Voilà une vidéo qui mérite d'être montrée, et qui exprime bien le problème français!!!

Vu chez Petit Deviendra Grand et chez Jean-Hubert D., ça serait sympa que ça fasse un buzz, non?

Croissance record en Inde

Ingénieurs IT, techniciens, préparez vos valises. L'avenir est en Inde: Sa croissance 2006/2007 atteint 9.4% pour l'exercice comptable 2006/2007! Sachant que la part des services représente plus de 55% du PIB, ils ne vont pas tarder à être à court de main d'oeuvre (d'ici 2010 selon certaines études)! Les grands groupes s'y sont déjà implantés (Microsoft, IBM, etc.), c'est pour dire le potentiel que représentent ces pays émergeants!

Cependant, même si ces économies menacent notre secteur IT, il ne faut pas oublier que ce secteur en France recrute beaucoup en ce moment. Il reste encore pas mal de place dans des postes nécessitant une certaine proximité, comme la MOA ou l'Intégration (cette dernière nécessitant une très grande implication et une longue expérience), bien que certaines entreprises commencent à outsourcer des activités telles que le BPM, l'ingénierie des besoins, etc.