Exotech.biz

Web, Technology & life by Bastien Labelle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - Google Analytics

Fil des billets Fil des commentaires

WikiRank, le Google Analytics pour Wikipedia

Il y a de nombreuses manières de faire de la visualisation de données. De Digg Pics (issu des Digg Labs) à Google Analytics en passant par la toute récente Flickr Clock, ces charts deviennent pour les applications web d'excellents moyens d'innover.

WikiRank

Si vous aimez les statistiques, vous allez être servi. Car celles dont je vais vous parler dans ce billet sont plutôt jolies. WikiRank permet en effet de visualiser les statistiques des pages de Wikipedia. Et mieux encore, l'application permet de faire de la comparaison de pages, un peu à l'image d'un Google Trends ou encore de Compete. Ainsi, il est possible de comparer différents sujets, mais aussi d'explorer les tendances, qui marquent bien souvent l'actualité.

Et petit bonus, ces données sont exportables sous la forme d'un petit widget, un peu à l'image de l'embed d'une vidéo Vimeo ou d'une présentation Slideshare. Un must-have pour illustrer facilement des articles de blogs!

Urchin, le moteur de Google Analytics en public beta

Google Analytics est certainement, à mon sens, un des meilleurs logiciels de statistiques. Google n'a pas créé de toute main son célèbre service de statistiques: Analytics est le résultat du rachat de la société Urchin en Mars 2005, qui était spécialisée dans les statistiques de sites web.

Hier a été mis en ligne la toute première beta publique d'Urchin. Concrètement, celà veut dire qu'il est possible d'avoir Google Analytics sur son propre serveur. La beta publique est disponible pour une durée de 90 jours, après quoi, une fois la phase beta finie, le prix du logiciel sera de 2995$.

Urchin Public Beta

Alors que Google Analytics est un service gratuit et que la majorité des services de statistiques le sont aussi, on peut se demander pourquoi Urchin, sa version standalone, coûte aussi cher. La réponse est en fait très simple.

De nombreuses entreprises et de nombreux responsables informatiques n'aiment pas trop confier leurs données à des services tiers, et notamment Google, surtout quand il s'agit de données assez confidentielles. Car je ne suis pas sûr que les responsables d'un site marchand aient trop envie que Google ait accès à leurs statistiques.

De plus, il sera possible de mesurer l'activité d'intranet, chose qui était actuellement impossible avec Google Analytics, étant donné que l'on doit se connecter aux serveurs de Google.

Dernièrement, avoir Urchin sur ses propres serveurs permettra peut-être de réduire le temps de latence dus à la connexion aux serveurs de Google, ce qui permettra sans doute d'accélérer les chargements de pages de sites à fort traffic.

Etant donné la puissance de Google Analytics, je suis persuadé que les raisons que j'ai évoqué feront que Urchin va certainement être un produit qui se vendra. Le seul inconvénient sera certainement de ne pas bénéficier de la puissance et de l'ergonomie de la dernière version de Google Analytics, qui en fait sert un peu de laboratoire de R&D.

ReInvigorate présente Snoop, son client lourd

Snoop, client riche du moteur de statistiques ReInvigorate

ReInvigorate est un service de statistiques (au même titre que Google Analytics) encore en version beta, qui offre des fonctionnalités intéressantes, telles que le nommage de sessions, de regarder le chemin d'un visiteur en temps réel, ou encore d'appliquer des fonctions polynomes aux graphiques en barre habituels. Je viens de recevoir un mail de ReInvigorate qui annonce quelques nouveautés:

D'abord le partage des statistiques, avec les "friend accounts", qui permet (à l'instar d'Analytics) à vos amis qui ont un compte ReInvigorate d'accéder à vos statistiques.

Mais le plus intéressant est le client lourd de ReInvigorate: Snoop. Snoop se loge dans le system tray ou dans la barre de menus, et permet d'afficher vos statistiques en temps réel sous Windows ou sous Mac OS X. Mais la nouvelle version du système de statistiques propose la gestion d'évènements particuliers (ce que l'on pourrait définir comme objectif dans Analytics).

Cette gestion d'évènements se fait par une entrée manuelle dans le code Javascript, là où les objectifs d'Analytics se mettent en place automatiquement. En fait le concept de ReInvigorate est plus intéressant. Je pense par exemple à Dotclear 2, qui est le moteur de ce blog: On ne peut pas fixer d'objectif "Nouveau commentaire" sous Google Analytics, car on passe par une page qui insère le commentaire et qui redirige vers la même page d'origine, avec une paramètre à 1. J'avais développé un plug-in pour ReInvigorate pour DotClear 2, pour mon usage personnel (que je n'ai jamais diffusé et qui était basé sur le plug-in Google Analytics). En le modifiant un peu, on arriverait donc à insérer plutôt facilement les évènements ReInvigorate au travers d'un plug-in, ce qui rend donc ReInvigorate plus intéressant que Google Analytics. De plus, ReInvigorate permet de faire du temps réel, ce qui n'est pas le cas de Google Analytics, qui lui rapatrie les données toutes les heures il me semble.

Une autre question que je me pose: Est-ce que finalement, ce n'est pas ça le Web 3.0, le fait d'avoir des RIA sous forme de Widgets ou d'applications lourdes, qui accèdent à des WebServices? Il semblerait donc que je partage plus ou moins l'avis de Fred Cavazza sur cette question.

[UPDATE 14h25] Pour en revenir aux statistiques, Hongkiat dresse à l'instant un petit panorama du Top 14 des outils statistiques. A voir, pas pour le top, mais pour le panorama! [/UPDATE]

Note: ne pas oublier mon Widget ReInvigorate pour DotClear2

Actualité Google en vrac

Google Maps : Street View

L'actualité Google a été très mouvementée ces derniers jours. Entre le rachat de Feedburner, les nouvelles fonctionnalités de Google Earth, Google Gears, et le reste, il y a de quoi commenter l'actualité Google en ce moment. Voici donc un petit panel de la situation au travers cette "revue de web":