Exotech.biz

Web, Technology & life by Bastien Labelle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - Macbook Air

Fil des billets Fil des commentaires

Macbook Air Vs Dell Latitude E4200: débat de points de vue

Alors que tout le monde a eu les yeux rivés sur les nouveaux iPod Nano et iPod Touch, il y a aussi cette vidéo un peu partout sur les blogs, la parodie du MacBook Air par Dell pour son nouvel ultraportable, le Latitude E4200.

Et ce qui est le plus étonnant, et certainement le plus amusant, c'est de remarquer les différents points de vue selon les blogs, et surtout les blogueurs.

On peut commencer par le genre "troll en puissance", de l'ami Florian, qui cherche la petite bête sur Mac Gé:

Ceci dit, juste en passant, amis texans, “MacBook Air” ça prend un B majuscule. Mais sinon c’est bien.

Prenons à l'inverse Stagueve, qui a vraiment adoré la pub:

Quand Dell se moque du MacBook ça fait BOOM!

(...)

le packshot (phrase finale) est juste magnifique… BOOM! comme disait ce bon vieux Steve ^^

Ou encore Matthieu:

Dell a réalisé une pub simple et efficace. Sans rien inventer, il a juste démonté le MacBook Air avec un slogan : “More Substance, Less Air”

Dans le même genre, mon ami Nonepse se défoule pas mal non plus sur Alpha-Geek:

DELL se moque de Apple et de son Macbook Air

(...)

Ca me rappelle un peu cette publicité où Apple de moquait de DELL, complétée par mes soins LOL

Au fond, je crois que la seule analyse de cette publicité qui corresponde à peu près à ce que je pense est celle de Michel, plutôt connaisseur en matière de goût et de luxe:

Le seul hic, une fois sorti de son enveloppe, il n'y a pas du tout le "waouh effect" comme à la sortie du MacBook Air !

Et puis, la musique ne va pas, la machine est sortie sans aucune classe ni sensualité, et surtout elle n'est pas belle ! Ca me donne l'impression d'un Tati voulant imiter Dior ! C'est du bourrin...Comme dirait Steve : "They have no taste" (il a dit ça à propos de Microsoft).

Same player shoot again.

Joyeux anniversaire Steve Jobs

Contrairement à ceux que veut nous faire croire Gonzague, je suis plus que convaincu que Steve Jobs est un descendant de dieu. Alors est-ce que je dois dire Joyeux anniversaire Steve ou bien Joyeux anniversaire Dieu?

iPhone & Steve Jobs (Apple)

En prime, et pour ne pas s'arrêter sur un billet aussi vide, pour ceux qui s'entêtent encore à dire que le Macbook Air est bourré de défauts, qu'il n'a ni Ethernet ni lecteur/graveur intégré, que le eeePC c'est 1000 (au moins) fois mieux, je leur répondrai qu'ils n'ont absolument rien compris, il n'y a qu'à lire l'avis et l'analyse de Michel pour s'en convaincre... A 100% d'accord avec cet avis, et pour avoir pu toucher quelques minutes le joujou il y a une semaine de ça à l'Apple Store sur la 5è, je ne peux en être qu'admiratif!

Hands on Macbook Air

En vrac: RIA, Macbook Air, Alexa, Revision3, MySQL, etc.

AirMail: sacoche pour Macbook Air

La première sacoche pour Macbook Air s'appelle AirMail. Reprenant l'idée de la publicité du Macbook Air, l'AirMail représente en fait une enveloppe, idéal pour passer inaperçu, surprendre les gens, et surtout éviter les voleurs attirés par les trop belles sacoches!

AirMail

Via Engadget

Analyse à froid du Macbook Air: trop tôt?

Vous avez pu voir le Macbook Air sous toutes ses coutures sur tous les blogs de la planète, à commencer par Engadget, qui a publié une petite vidéo de la bête. J'avoue admettre qu'Apple propose là une sorte de révolution. D'abord de par sa finesse (moins de 2 cm d'épaisseur, the thinest notebook ever), de par sa légèreté, de par son trackpad multi-touch, mais aussi de par son écran LED, de par son processeur sur mesure, de par l'intégration de la mémoire Flash en tant que disque dur, ou encore de par son orientation vers le monde sans fil (Wifi n, Bluetooth).

Macbook Air

Vous l'aurez compris, There's something in the air, et cette chose s'appelle le Macbook Air. J'avoue, en tant que bon Apple fanboy et geeket early adopter, avoir été cruellement séduit en suivant la keynote de Steve Jobs hier soir. Une fois l'excitation retombée, après avoir pu faire mûrir ma réflexion, je vais m'atteler à vous exposer ce que je pense de la stratégie d'Apple.

Apple a pour habitude de proposer des solutions qui sont capables de séduire le grand public, je pense notamment à l'iPod, l'iMac ou au Macbook. Or j'ai la forte impression que ce nouveau Macbook Air n'attaque pas le même coeur de marché. Le fait qu'il n'y ait pas de lecteur optique en standard, ainsi que la mise en avant de la connectivité sans fil, peuvent laisser imaginer bien des choses quant à l'avenir de l'informatique et du tout en ligne. Or, force est de constater que le Macbook Air n'aura une réelle utilité que pour les gens qui se déplacent beaucoup, gens pour qui il peut être pratique d'avoir un ultraportable fin et léger.

Le Macbook Air n'est pas une machine indépendante, et semble être simplement un accessoire, un plus qui viendrait compléter un (ou des) Mac(s) que nous aurions déjà. Ainsi, je vois plus le Macbook Air comme un gadget qui ne peut malheureusement pas avoir d'existence propre. Daniel (le designer de Digg) me disait l'autre jour que la station de travail idéale pour lui serait un wide screen, un clavier bluetooth, et un ultra portable, et qu'il possédait déjà les deux premiers éléments. L'ultraportable qu'il imaginait serait donc une vraie station de travail, le coeur de sa vie numérique, et certainement pas son compagnon de déplacement.

A mon sens, l'erreur dans la stratégie d'Apple est de s'adresser à un trop faible public, qui représente une bien faible part de marché. Apple représente environ 5% du marché informatique mondial, et je ne pense pas que ce nouvel arrivant de la gamme Macbook sera un élément qui fera changer la donne, car j'ai bien peur qu'il n'attire pas les switchers.

Dans un monde où tout serait en ligne (et sans fil), où il serait possible d'avoir Internet partout où l'on est avec des débits suffisants, où même les systèmes d'exploitation seraient en ligne et directement téléchargés au lancement des machines (un peu à l'image de nos dedibox ou livebox), le Macbook Air trouverait certainement sa place. Mais il est peut-être encore un peu trop tôt pour qu'une machine comme celle-ci se démocratise.

Saluons tout de même la prouesse technologique, où la firme à la pomme montre une fois de plus qu'elle a réellement une longueur d'avance...