Le crowdsourcing est un terme inventé par deux journalistes du célèbre magazine Wired. Basé sur le principe d'outsourcing, qui consiste à déléguer des compétences à quelqu'un d'extérieur, le crowdsourcing s'appuie quant à lui sur les internautes. C'est donc une sorte d'appel d'offre auquel viennent répondre qui veut, ou une sorte de concours, à l'image des Tees LaFraise.

Bien que souvent décrié dans le domaine graphique car exploitant il est vrai une certaine créativité qui n'est malheureusement pas rémunérée, il existe des systèmes de crowdsourcing assez originaux. On se casse souvent la tête pour nommer un produit, une application, une société. Cela nécessite parfois de faire une petite session de brainstorming souvent intterminable.

Name This

C'est là que Name This, lancé il y a quelques jours par Kluster, intervient. On retrouve le même principe que les sites de crowdsourcing traditionnels, basés sur la participation des internautes, mais le site est cependant assez innovant, car intègre la notion d'influenceurs, qui vont parier sur des gagnants. Le principe est le suivant:

  • On définit le projet ainsi que ses objectifs, et on fournit 99$
  • Les internautes proposent des noms pendant 48h
  • Les influenceurs peuvent parier de l'argent sur des potentiels vainqueurs
  • Le site web décide des trois meilleures solutions via un algorithme
  • On décide du vainqueur, et les gains sont répartis entre les trois gagnants et les influenceurs

Il est vrai que le crowdsourcing peut avoir ses mauvais côtés, notamment dans le domaine graphique, comme le souligne Judicaël. Cependant, quand il s'agit de trouver un nom, celà ne demande pas autant d'investissement que la création d'un logo ou d'une charte graphique. C'est donc toute l'originalité du projet, où tout le monde semble gagnant, ou du moins pas perdant!