Amusant, ce Twitterank, qui reprend le principe du PageRank de Google. Ici, l'idée est de calculer l'influence d'un membre de Twitter, par le biais d'un algorithme secret, tout comme son grand frère le PageRank (celui par lequel jurent tous les blogueurs pseudo-influents), puis de publier cette fameuse métrique, symbole de votre influence.

Cependant, Twitterank a été sujet à polémique, notamment suite à la découverte d'un tweet de Tantek Celik (Microformats) qui faisait croire que cette application n'était créée que pour faire du phishing et voler les mots de passe des utilisateurs de Twitter:

RT @brianoberkirch Twitterank is a vast conspiracy I created to steal all of ur passwords + shame Twitter into OAuthing. + make u look vain.

Bien évidemment, ceci est totalement faux, et le créateur de Twitterank a publié un "démenti". Mais le tweet de Brian Oberkirch a tout de même du sens. La sécurité devient de plus en plus primordiale, et un protocole comme OAuth devient de plus en plus indispensable au niveau des API.