Exotech.biz

Web, Technology & life by Bastien Labelle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - Social Networking

Fil des billets Fil des commentaires

SocialThing! peut-il faire la différence?

Je vous ai récemment présenté le service de lifestreaming nommé FriendFeed, qui permet d'agréger la quasi totalité de vos contenus sociaux, de votre blog à Facebook, en passant par Twitter et Pownce. J'en avais conclu de sérieux problèmes de confidentialité des données, mais aussi et surtout que le fait que le service soit uniquement en lecture me dérangeait grandement.

Il semblerait que je ne sois pas le seul à faire ce constat. Chez SocialThing!, ils semblent avoir compris mon point de vue. J'ai reçu récemment une invitation (Thank you Giovanni) pour le tester. SocialThing! est aussi une web application de lifestreaming. La première chose qui choque, c'est le peu de services disponibles: LiveJournal, Vimeo, Facebook, Flickr, Twitter et Pownce. Et c'est tout.

SocialThing!

Comparé à la trentaine de services disponibles sur friendfeed, on pourra penser que celà parait très léger. Mais intéressons-nous aux deux points auxquels je m'étais attachés lors de ma réflexion sur FriendFeed.

D'abord la confidentialité des données: Lorsque l'on rajoute une application, SocialThing! nous offre des options de confidentialité, à savoir si l'on veut que le service ajouté doit être partagé (en gros) avec tout le monde, ou simplement les amis que l'on a sur ce service. Un bon point donc, qui montre que les gens chez SocialThing! ont compris que les différents réseaux sociaux n'ont absolument pas tous la même utilité.

Mais aussi, et certainement le plus important, la publication. Sur FriendFeed, nous avons la possibilité de poster un message FriendFeed, qui ne sera visible que sur FriendFeed, nous ne pouvons commenter que sur FriendFeed. SocialThing!, quant à lui, exploite au maximum les APIs des divers services qu'il propose, ce qui fait que si l'on veut répondre à un contact Pownce, il est possible de lui répondre sur Pownce en restant sur SocialThing!, et de même pour Twitter et les autres services.

Bien entendu, le service est encore une fois en beta privée, ce qui explique d'une part le faible nombre de services disponibles, mais aussi que toutes les fonctionnalités dont j'ai parlé ne soient pas encore tout à fait opérationnelles.

Mais une fois n'est pas coutume, je ne suis pas du même avis que ReadWriteWeb: SocialThing! est pour moi meilleur que FriendFeed, est plus fonctionnel, et s'avère être un vrai client pour de multiples services web, là où FriendFeed n'est qu'un simple agrégateur comme pourrait l'être Tumblr, à la différence près qu'il est légèrement plus avancé. Là où je m'inquiète beaucoup pour SocialThing!, c'est quand je repense au match Twitter Pownce qu'on a eu il y a déjà un peu moins d'un an: Pownce est plus joli, plus fonctionnel, là où Twitter est basique. C'est un peu la même chose qu'il se produit pour SocialThing!, et j'ai bien peur qu'une fois de plus la loi du premier arrivé premier servi se vérifie une fois de plus.

Note: j'ai 2 invitations pour SocialThing, alors vous savez où demander!

FriendFeed casse le web?

Friend Feed est très à la mode, surtout depuis le gros Buzz autour de ce service depuis le SXSW, et je n'en ai pas encore parlé. Alors c'est quoi FriendFeed? Il s'agit simplement d'un agrégateur social qui agrège le contenu de vos différents réseaux sociaux: Facebook, Delicious, Flickr, Blog, Linkedin, Digg, Twitter, Pownce, et j'en passe, le tout sur une même page. Une autre page permet de regrouper l'activité de vos amis sur leurs réseaux sociaux.

FriendFeed

Alors, il est vrai que l'initiative de base est une bonne idée: regrouper l'ensemble de sa vie sociale sur une seule et même page. Il y a des fonctionalités intéressantes telles que l'envoi de mail journalier de l'activité de vos amis, fonctionnalité qui a notamment été intégrée récemment sur Flickr. Mais au delà de cette idée, on détecte si l'on utilise FriendFeed quelques problèmes de taille.

D'abord le problème de la confidentialité des données. Pour ne prendre que mon exemple, je n'ai pas du tout les mêmes amis sur les différents réseaux sociaux: d'une part parce que l'on n'utilise pas tous les mêmes, mais aussi car ils n'ont pas tous la même utilité. Ainsi pour moi, entre Facebook, Twitter et Pownce, il va de soi que je n'ai pas les mêmes amis. Or, de fait, tout ce qui se passe sur FriendFeed est public. Ainsi, si un ami de Twitter m'ajoute à son FriendFeed, il va voir tout ce qui se passe ailleurs, ce que je ne souhaite pas particulièrement!

FriendFeed import

Outre ce petit problème de confidentialité qui est, je vous l'accorde, discutable, il y a aussi un problème qui est beaucoup plus essentiel: FriendFeed se place comme tout agrégateur comme une couche supplémentaire au dessus des divers réseaux sociaux qu'il agrège. Jusque là tout va bien, mais le plus intéressant, et peut-être le point le plus controversable de FriendFeed est qu'il est lui même un réseau social, et permet de poster des notes, mais aussi de poster des commentaires ou de dire qu'on aime une note. Le vrai problème se situe dans le fait que ces commentaires sont internes à FriendFeed, ce qui fait qu'on est obligé d'aller les voir sur FriendFeed.

C'est un peu bizarre de voir qu'un service qui se dit agréger du contenu de tous les réseaux sociaux sache se servir des différentes API fournies par ces derniers en lecture, mais n'ait pas pensé à se servir des réseaux sociaux en écriture. Scoble s'interrogeait il y a quelques jours sur FriendFeed et le nombre de services que nous utilisions, en concluant que sur les 14 services qu'il utilisait, seuls 5 survivraient sur le long terme. Si FriendFeed continue dans cette voie, cela risque de ne pas être seulement sur le long terme.

Netvibes Ginger, (re)mix the web

Netvibes

Bon nombre d'entre vous ont déjà accès à la beta privée de Ginger, la nouvelle version de Netvibes, mais j'avais complètement oublié de dire ce que j'en pensais: d'abord la semaine dernière n'a pas été exceptionnelle niveau blogging, j'ai pourtant vécu une des semaines les plus traquilles depuis le mois d'octobre, mais la motivation à bloguer a été moindre.

Et je pense que l'arrivée de Ginger n'y a pas été pour rien. D'ailleurs, commençons par les mauvais points, car il y en a tout de même. Directement en relation avec la démotivation au blogging, les downtimes: il faut reconnaître que Ginger a connu un tel succès que l'équipe de Netvibes a du mettre en place de nouveaux serveurs, d'où l'inaccessibilité durant pas mal d'heures. Mais il y a aussi, comme dans toute beta, les bugs, comme par exemple la navigation au clavier qui ne marche plus. J'en ai profité pour contacter Netvibes afin de faire un feedback sur les différents bugs que j'ai pu rencontrer, et j'ai eu une réponse de la part de François en moins de 24 heures, ce qui prouve tout de même que Netvibes, au même titre que Wikio, est une startup ultra-réactive et soucieuse de ses utilisateurs.

Passons maintenant aux bons points, et ils sont nombreux, car comme dirait Pierre Chappaz, que je respecte infiniement, Netvibes Ginger: "C'est de la balle"!

Il y a d'abord l'ouverture des univers pour tout le monde. Vous pourrez d'ailleurs retrouver le mien sur www.netvibes.com/exotech. Concrètement qu'est-ce que ça veut dire: toute personne peut avoir une page Netvibes publique, que tous les utilisateurs peuvent consulter. Ainsi, vous pouvez y mettre vos widgets, et donc votre petit monde, ou plutôt votre petit univers. Alors, certaines personnes ne voient peut-être pas l'utilité d'un univers pour un blog, et elles n'auraient pas complètement tort, cependant je perçois les univers comme bénéfiques pour deux choses.

De mon point de vue de blogueur, un univers permet de rassembler toutes vos activités en ligne sur une page publique, vos flux et widgets préférés et évite de devoir fouiner sur les blogrolls et autres Ziki, ce qui est à mon sens trop peu productif.

Outre l'aspect je me montre, je montre où je suis et je montre ce que je lis, il est essentiel de comprendre que les univers permettent d'ouvrir de nouveaux horizons, de découvrir de nouvelles sources d'informations, et dieu sait que nous, les blogueurs, en sommes friands! Ainsi, en visitant pas mal d'univers j'ai pu récupérer quelques flux très intéressants en visitant par exemple l'univers de Stéphane, entre autres.

Univers de Stéphane Thomas, SimpleEntrepreneur.com

Un autre moyen de découvrir de nouveaux horizons et de s'informer est aussi l'activité, notion introduite dans Ginger. Netvibes ajoute un côté social networking avec des systèmes de friends et de followers (tiens, celà ne vous rappelle pas un billet sur la terminologie des réseaux sociaux?), permettant de suivre l'activité des gens. La notion d'activité est un changement de statut ou alors la publication d'un lien. Une sorte de twitter-like, directement intégré à Ginger, car les liens se publient depuis les flux RSS qu'on lit. Malheureusement, une fois les eux ou trois jours passés après l'annonce, l'activité se fait moins rare, et tout le monde retourne sur Twitter. J'ose donc espérer que ce système sera sous peu intégré à Twitter via son API, ce qui permettrait de twitter directement depuis Netvibes. Imaginez Netvibes combiné à Twitter: l'intégration parfaite pour la veille, l'arme ultime du blogueur!

Et ils ont pensé à tout, chez Netvibes, car il est vrai qu'un blogueur préfère souvent publier des infos sur son blog plutôt que de poster un simple lien sur un outil de micro-blogging: nous disposons aussi d'un flux d'activité privé, qui permet de bookmarker dans un espace privé des sujets sur lesquels bloguer, par exemple.

Social Networking sur Netvibes Ginger

Le gros avantages de ces nouveautés est qu'elles sont relativement non intrusives et très bien intégrées: l'apparition d'une sidebar en haut ne gène absolument personne et ne force personne à l'utiliser, mais est d'une efficacité redoutable en termes d'ergonomie.

Voilà pour ce qui est des grosses nouveautés de cette nouvelle version de Netvibes. Je noterai également l'effort fait sur le design, et dois admettre que Ginger est magnifique, et même si selon moi le design était certainement le plus abouti de toutes les start-pages avec Coriander, l'ancienne version de Netvibes, ils ont réussi à faire encore plus fort, et je leur tire mon chapeau bas pour les deux magnifiques nouveaux thèmes.

Netvibes Ginger - Garlic Theme

Vous l'aurez compris, Ginger est encore en beta et souffre encore de quelques problèmes de jeunesse, mais est sur une bonne voie. A mon sens, comme j'ai tenté de vous le démontrer tout au long de ce billet, Ginger vous ouvre de nouveaux horizons. Si je devais faire une métaphore: Netvibes n'est plus simplement la petite planète terre, mais vous permet d'explorer l'espace à travers Ginger et ses nouvelles fonctionnalités. J'échangeais quelques phrases il y a trois semaines au webdeux.connect avec Hubert, le responsable marketing de Netvibes, et nous nous accordions à dire qu'il y avait une certaine forme de ralentissement au niveau de l'innovation web. Et je dois admettre en toute franchise que je n'ai pas vu grand chose d'aussi révolutionnaire que Netvibes depuis bien longtemps...

Note: je ne fais pas ce long billet pour vanter les mérites de Ginger parce que Tariq m'a invité au Web3, je n'ai pas signé un contrat en échange pour lui lécher les bottes, je n'ai pas d'actions dans la société, c'est tout simplement parce que Netvibes le vaut bien.

Terminologie de réseaux sociaux

Nous nous amusions ce matin-même avec mon ami Cédric (ChouingMedia) à remarquer les différents termes utilisés dans les réseaux sociaux les plus populaires tels Twitter, Pownce ou encore Facebook.

Vous avez déjà remarqué ces termes? Fan, Mutual Friend, Follower, etc. Imaginez une seconde le résultat sur un site en français: Fan, ami mutuel, suiveur. Y'aurait-il alors de vrais leaders d'opinion qui auraient des fans et des suiveurs? Un ami est-il forcément mutuel?

Drôle de terminologie, mais le plus remarquable selon moi est le très connu Add me as a friend, que l'on retrouve sur Facebook. Ajoute moi comme ami. A bien y réfléchir, l'ensemble de ces termes sont assez péjoratifs. L'internaute social serait-il une groupie solitaire à la recherche d'amis?

Le nouveau "président" de Facebook ruiné internationalement

Ruiné, c'est le mot. Un parfait qualificatif pour Arash Derambarsh, l'homme qui s'est déjà fait ridiculiser sur la quasi totalité des plateaux TV avant son élection de pseudo-président de Facebook. D'abord décrié par Aziz sur Mashable, puis sur Ecosphere, Gonzague en a aussi rajouté une couche à propos de ce vendeur de vent, qui a tout de même réussi à berner de nombreux medias traditionnels français en leur faisant croire qu'il était Président de Facebook et que son influence était plus importante que celle de notre cher président Français. Heureusement, un démenti officiel de la part de Facebook est venu confirmer que cette élection n'avait rien d'officiel, ça en fut donc fini pour mister president. Aucune crédibilité en France, et désormais (merci Ouriel) aucune crédibilité non plus à l'international. Un grand merci à tous ces blogueurs d'avoir rétabli la vérité!

Webdeux.connect: attending!

Webdeux.connect est un évènement organisé par Jean-François Ruiz (Ziki) pour marquer le coup du deuxième anniversaire de son blog, ce qui permettra de mettre en relation pas mal de gens qui travaillent autour du web ou qui en sont passionés.

Webdeux.connect

Alors, j'y serai. J'essaierai de parler de mon projet (qui à mon avis ne sera pas prêt à temps, car nécessitant plus que 15 jours de réflexion) à pas mal de gens, de savoir ce qu'ils en pensent. Ce sera l'occasion pour moi de retrouver des personnes que j'ai déjà pu rencontrer au Web3 ou ailleurs, d'en rencontrer de nouvelles, mais aussi de rencontrer des gens que je ne connais pour l'instant que virtuellement. Une bonne opportunité pour du networking in real life (ou du réseautage dans la vraie vie, mais c'est tellement moins glamour).

Toujours en parlant de networking, Jean-François et Sébastien (Mobile 2.0) ont établi une liste des participants en se servant de Facebook et Ziki, et on recensé les 200 personnes qui seront présentes à l'évènement, ce qui nous permet de faire un peu de networking avant la conférence, ce qui est une très bonne idée.

Lire la suite...

Les premiers screenshots de Netvibes Ginger

J'avais parlé de Netvibes il n'y a pas si longtemps pour vous annoncer Ginger, la nouvelle version de Netvibes qui a été présentée à la Web 2.0 Expo de Berlin (vous trouverez d'ailleurs un podcast très sympa parlant de cette conférence chez Cédric). Tariq Krim vient de publier sur le blog officiel de Netvibes des screenshots de Ginger.

Au programme, Tariq présente donc les nouvelles fonctionnalités de Netvibes:

Tout d'abord, les widgets sont plus accessibles, mieux réorganisés. Peut-être qu'il ne sera plus nécessaire de visiter l'éco système pour trouver des widgets intéressants?

Netvibes Ginger

Au niveau des fonctionnalités de social networking, la possibilité d'ajouter des amis. Je ne sais pas si c'est prévu (j'ose quand même espérer que oui), mais il pourrait être sympa d'automatiser l'ajout d'amis d'après les différents services, via Open Social dont Netvibes est partenaire.

Netvibes Ginger - Friends

Il en va de même avec la nouvelle fonction d'activité, je pense qu'il serait pas mal de pouvoir aussi importer des flux Twitter ou Pownce, en plus de la timeline de Netvibes elle-même (peut-être que c'est aussi déjà prévu, mais n'ayant pas accès à la beta privée, je ne peux qu'émettre des hypothèses).

Netvibes Ginger - Activity

Et bien sûr, la possibilité de se créer son propre univers (j'imagine bien l'univers exotech.biz, ça serait vraiment sympa à faire), que j'attends depuis tant de temps, ne serait-ce que pour faire de Netvibes un outil de veille collaborative, Netvibes excellant déjà en outil de veille personnelle.

Netvibes Ginger - Universe

Cette nouvelle version semble apporter encore plus que Corriander (qui était centré sur l'UWA), la version actuelle, et il me tarde vraiment de tester cette nouvelle version, qui devrait être lancée en beta privée lors de la conférence LeWeb3 (conférence à laquelle je ne serai pas, n'ayant ni argent, ni bonne blague pour Ouriel, ni bonne raison pour Loïc), tout comme Goojet d'ailleurs. Si jamais quelqu'un de chez Netvibes passe par là, je suis preneur si on m'invite à tester (ô opportunisme, quand tu nous tiens...)

[EDIT] En direct du Web3, je viens de voir Tariq faire une démo de Ginger, et c'est ma foi très alléchant :)

Quote du lundi #22

<flz> facebook est down :-(

<gilles> d'un coup d'un seul, des millions de gens se remettent au boulot en meme temps

Vous voyez, quand je vous dis que facebook est contre productif ^^

Via bashfr

Netvibes présente Ginger et ses widgets sociaux

Un des principaux reproches que l'on fait à Netvibes est de ne pas être ultra performant pour ce qui est de la veille collaborative. Un créneau sur lequel s'est positionné BubbleTop d'Orange (qui soit dit en passant a l'air toujours aussi lent), mais que Netvibes ne tardera certainement pas à rattraper. Je m'explique:

Hier en début d'après-midi, Tariq Krim a présenté la nouvelle version de Netvibes, appelée Ginger, à la Web 2.0 Expo de Berlin. Au niveau des nouveautés, Netvibes (Ginger) se socialise:

Netvibes se socialise

D'abord un partenariat avec l'API OpenSocial de Google dont on parle beaucoup en ce moment (et l'Universal Widget API permettra par exemple de rendre compatible les Widgets Facebook avec les services partenaires d'Open Social). Ensuite la possibilité de créer des univers pour tout le monde, la notion de friends, et de followers (un peu dans le style des relations du monde du microblogging).

Une petite démo en vidéo:

La sortie étant prévue dans 2 semaines, je ne peux vous cacher que je suis très impatient quant à l'idée d'essayer les nouvelles fonctionnalités!

Sources: Netvibes, TCUK

En vrac: Apple, iPod Touch, Meta-Applications, Facebook, etc.

Quelques lectures intéressantes en cette fin de weekend...

- page 2 de 3 -