Exotech.biz

Web, Technology & life by Bastien Labelle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

OtherInbox, un webmail efficace?

Si vous êtes autant accro aux e-mail que moi, vous êtes certainement touché par l'e-mail overload. Et peut-être que OtherInbox, le dernier né des webmails nouvelle génération, saura vous convaincre. Le site vient tout juste d'être lancé en beta privée à l'occasion de la conférence TechCrunch50, car il fait partie des 50 sélectionnés (52 pour être plus exact).

OtherInbox

OtherInbox fonctionne sur la base d'un catchall, qui est en fait un collecteur d'e-mails qui va récupérer tous les e-mails envoyés à un domaine, qui va être spécifique à chaque personne. Par exemple, mon domaine est bastienlabelle.otherinbox.com, et si vous envoyez un e-mail sur test@bastienlabelle.otherinbox.com, friends@bastienlabelle.otherinbox.com ou toute autre adresse e-mail de ce domaine, je la recevrai. Cela permet en quelques sortes de trier les messages comme sur gmail via le caractère "+", à la différence qu'ici le tri est automatique et que l'on dispose de différentes boites de réception sous forme de dossiers.

Mais ce qui démarque OtherInbox des autres est sa possibilité de bloquer une adresse e-mail, un peu à l'image de LiquidID, sauf qu'on peut choisir le texte que l'on souhaite. Ainsi, si par exemple j'ai fourni à la Fnac une adresse fnac@bastienlabelle.otherinbox.com, il m'est possible de bloquer cette addresse afin de ne plus recevoir d'emails de la part de la Fnac. Pratique, mais quid des robots qui envoient des mails en testant les adresses e-mail d'un domaine?

Outre cette fonctionnalité majeure, on voit que l'interface est assez surchargée et assez incomplète (et aussi un peu moche, un mélange d'Apple, d'Outlook et de Web 2.0). Cependant, OtherInbox reste un produit relativement original, qui réserve à mon avis encore quelques bonnes surprises, comme la possibilité d'avoir son propre nom de domaine entre autres. Le site étant encore en béta privée, impossible de tester le calendrier, et les mystérieux boutons "receipts" et "coupons" me donnent envie d'en savoir plus. A suivre, donc!

Zenbe et Orgoo: le retour des usines à gaz? (et des invitations pour Orgoo)

La dernière tendance sur le web a montré que les services disponibles sur le web avaient tendance à se simplifier, Twitter en est d'ailleurs l'exemple parfait, et le crédo less is more est plus que d'actualité, et beaucoup l'ont compris dans de nombreux domaines, allant de la simple communication tels que Twitter, Pownce, Seesmic ou Gmail, jusqu'à des sujets plus sérieux comme le management de projet, je pense notamment à BaseCamp ou LightHouse.

Le métier de webdesigner a évolué, et comme dirait mon pote Daniel, il ne s'agit plus de construire de belles interfaces, high road architecture, mais des interfaces modulaires et surtout efficaces, ce qu'il appelle low road architecture.

Pourtant, je remarque que certaines applications semblent faire un certain buzz, sont dites comme révolutionnaires, et représentent l'avenir du web, ce sont selon les plus gros blogs les prochaines killer webapps que tout le monde attend tant. Je veux parler de ces webmails dont tout le monde semble faire l'éloge en ce moment: Zenbe et bientôt Orgoo.

Zenbe a déjà fait 36 fois le tour de la blogosphère (sauf sur ce blog), c'est un webmail techniquement très bien réalisé, mais aussi graphiquement très réussi, et vous savez quelle importance j'accorde aux interfaces utilisateur. Zenbe sait tout faire: e-mail, pages, calendrier, gestion de fichiers, et il se connecte même à Facebook. Tout faire? Non, en réalité, Zenbe oublie quelques petits détails, tels que le transfert et la redirection d'e-mails, ou encore la gestion des conversations, des petits riens qui s'avèrent être réellement indispensables et qui changent la vie, notamment lorsque les gens se croient sur une messagerie instantanée (petit clin d'oeil à mes collègues de boulot).

ZenBe

Orgoo est quant à lui sorti en beta privée hier, avec 500 invitations sur TechCrunch qui sont parties à la vitesse de l'éclair, il n'en restait plus au bout de 20 minutes. Orgoo sait lui aussi tout faire, du moins il saura bientôt tout faire: e-mail, contacts, calendriers, IM mais aussi des fonctionnalités inédites comme le chat vidéo ou l'envoi de SMS, qui ressemble un peu à Yahoo Live. Comme j'ai pu le lire dans un commentaire sur TechCrunch, Orgoo est assimilable au FriendFeed des emails. Ou plutôt au SocialThing, étant donné qu'il ne s'agit pas d'une simple agrégation. Mais il souffre des mêmes défauts que Zenbe.

Orgoo

Ces deux services sont donc très puissants, autant l'un que l'autre, et devraient ravir bien des gens fans d'interfaces riches. Pour ma part, j'ai l'impression d'avoir à faire à des usines à gaz. Peut-être sont-ils trop complexes pour moi. Ils me rappellent mon Outlook vieillissant, ou plutôt sa déclinaison web, le client online d'Exchange.

Alors, est-ce que le future of webapps c'est des applications toujours plus complexes, où l'on peut faire plus de choses? Ce serait peut-être le revers de la médaille, dû au fait d'avoir voulu créer des choses trop simples, trop limitées en termes de fonctionnalités. Mais je n'ose pas y croire...

Note: je dispose de 6 invitations pour Orgoo, si vous désirez tester, toujours la même procédure!

Litepost, nouveau webmail 2.0

Litepost, nouveau webmail web 2.0

Celà fait quelques mois que j'ai laissé tomber les webmails classiques que sont IMP Horde ou Squirrel Mail au profit de webmails 2.0. Pour ma part, j'utilise actuellement RoundCube, car d'abord il est joli, mais aussi très pratique. Cependant, c'est encore un produit en version béta qui souffre de nombreux bugs (problèmes de synchronisation de dossiers imap, encodages parfois douteux, etc.). En surfant sur CSSRemix, comme tous les jours (ou presque), j'ai découvert aujourd'hui un autre webmail: Litepost.

C'est un nouveau webmail, qui verra le jour sous peu. Je suis plutôt séduit: Litepost se rapproche de l'esprit web 2.0 en ayant pour concept la simplification: oubliez le superflu, et keep it clear & simple!

Fortunately, we've rethought webmail, focusing on one thing: sending and receiving messages

On retrouvera donc une expérience utilisateur un peu à la Gmail. des rares screenshots que j'ai vu, le design est relativement simple, il y a un système de tags, et on peut noter avec des petites étoiles les e-mails. Le tout a l'air relativement simple (et c'est ce que l'on retrouve au niveau du menu principal): "Inbox, Compose, Settings". Apparement, le template est modulaire et les développeurs/designers pourront améliorer l'expérience utilisateur. De plus, l'outil a été mis open source, les développeurs pourront donc améliorer l'outil, mais Litepost risque alors peut être de se  détourner de son objectif principal de simplicité...

Je vous tiendrai au courant dès que j'aurai plus de nouvelles!