Exotech.biz

Web, Technology & life by Bastien Labelle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Du WiFi chez Virgin America

On n'arrête pas le progrès. Aujourd'hui, enfin hier plutôt, Virgin America lançait  en beta quelque chose d'encore jamais vu à ma connaissance, si ce n'est à l'état de test: La possibilité de se connecter à Internet en WiFi. En plein vol.

Ils ont même live-blogué tout ça chez Gizmodo.

Tout ça pour dire que Virgin America c'est la compagnie aérienne la plus geek du monde. D'une part les consignes de sécurité données par les hôtesses (vous savez, avec plein de gestes bizarres) ont été remplacées par de magnifiques dessins animés. D'autre part, on a un panel de vidéos et de musiques assez impressionnant (les films ne sont par contre pas gratuits il me semble), et must du must, on peut tchatter avec d'autres passagers sur l'écran. Tout ça dans un petit écran en face de nous, qui au passage tourne sous Linux.

Virgin America

Et maintenant, on peut même ramener son laptop pour se connecter à Internet en WiFi. BIen évidemment, cela a un coût (une dizaine de dollars). Et ce sera disponible sur tous les vols domestiques d'ici quelques mois.

Tout ça fait de Virgin America la compagnie aérienne la plus geek, mais aussi la plus hype, car comme si cela ne suffisait pas, les avions Virgin America sont tout simplement sublimes, avec leur intérieur à lumières bleues et roses. Bref, tout pour passer chez Geek & Hype quoi!

J'ai comme une envie de déménager outre-Atlantique sur le coup... En attendant, Air France devrait en prendre de la graine (ne serait-ce qu'au niveau déco)!

Crédit Photo: Joits

Le Wifi, Gmail, MySpace et Facebook sont tous vulnérables

C'est le titre (à quelque chose près) de l'article chez The Inquirer. Tout ce beau titre bien vendeur (qui j'espère fera augmenter mon PR) pour nous expliquer que Robert Graham, CEO de Errata Security a "surpris le public" (et ce n'est pas moi qui le dit, c'est bel et bien écrit) en s'emparant d'un cookie de session sur un hotspot Wifi ouvert. Moi je dis: Chapeau l'artiste!

Vous l'aurez bien compris, tout ceci est bien ironique. Ce qui me fait bien rire c'est le fait que cette news fasse la une de nombreux sites, qu'elle soit massivement digguée (1743 Diggs tout de même) alors que Robert Graham n'a seulement fait que se servir d'un bien pauvre Sniffer dans un système sans aucune sécurité. Alors autant l'an dernier Blue Pill était assez révolutionnaire en son genre, mais là on frise le ridicule!!!

Pour les malheureux qui surferaient sur ce genre de hotspot ouvert, la solution est simple: se connecter à gmail en HTTPS (même s'il reste encore une petite chance d'avoir des attaques de type man-in-the-middle au niveau proxy).

Note: Je viens de voir que Grouik de chez Mac4Ever était pas content non plus avec son coup de gueule "Les pirates découvrent l'informatique". J'adore sa conclusion: "Demain, à la Black Hat, nous verrons comment voler les données de votre voisin en branchant son disque dur sur votre Mac !"