Exotech.biz

Web, Technology & life by Bastien Labelle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le geek est-il dictateur communiste?

Outre l'aspect early adopter et passioné du geek, je fais aujourd'hui une petite digréssion philosophique, qui consiste à démontrer en quoi les geeks (les vrais), et plus particulièrement ceux que j'appellerais les hard code geeks, sont des dictateurs communistes.

Le geek est la personne qui, par excellence, contrôle tout sur tout. Si l'informatique est son métier, c'est un peu le garde des sceaux du système information de son entreprise. Et qu'on ne vienne pas me dire qu'il ne fouine pas, j'en suis un. S'il est un simple passioné, il explore ses réseaux en se renseignant. Les possibilités sont multiples: Google, Facebook, Ziki, etc. Et, je ne sais si c'est par curiosité ou par voyeurisme, mais il faut admettre que tout bon geek a une facheuse tendance à fouiner. Oh non, pas spécialement pour en tirer un quelconque bénéfice en revendant des données confidentielles ou personnelles, mais peut-être simplement pour satisfaire sa curiosité personnelle et son esprit un temps soit peu voyeur.

J'en tire une première conclusion, qui est de dire que l'informaticien de par nature aime avoir le contrôle sur ce qui l'entoure, d'où mon parallèle avec la dictature, et je suis sûr que bon nombre d'informaticiens se reconnaitront ici.

Mon deuxième constat est le suivant: le geek a un réel problème avec l'argent. L'argent, parlons-en. Le geek est toujours à la recherche du tout gratuit: fâcheuse tendance au téléchargement illégal de musique et de films, mais aussi au piratage de logiciel, quand bien sûr il n'en trouve pas un libre, open source, et donc gratuit, dont il ne cessera de vanter les mérites par rapports aux systèmes propriétaires et payants.

Le geek est utopiste, rêve tout gratuit ou le vit, on peut donc faire un parallèle assez facile entre geek attitude et communisme. Et les termes communisme et dictature vont de pair. Le geek devient par déduction le dictateur communiste du 21è siècle...

Note: Toujours pas convaincu? Allez donc regarder le design du célèbre blog Web Worker Daily!

Technology and life

Technology makes life better. C'est un peu ma baseline, un peu comme le Don't be famous be useful de Cédric. Je viens à peine de lire le billet intitulé Is technology making life better? chez ReadWriteWeb. Le billet est, comme sur la plupart des gros blogs américains, très intéressant, et oppose deux points de vue.

D'un côté, nous avons le point de vue de Richard Szafranski, qui nous dit que la technologie nous complique la vie. En effet, ce dernier décrie l'information overload qui est dû aux nouvelles technologies. Il y explique qu'il doit lire 600 mails par jour, que Google lui fournit 254 millions de résultats sur le mot clé "Pottery", etc. Pour résumer, Richard Szafranski nous dit que les nouvelles technologies nous complexifient la vie.

De l'autre côté, John Maeda, tient le discours inverse. Selon lui les nouvelles technologies amènent un gain de temps, et permettent d'être plus productif, et nous permettent de profiter de ce temps gagné à d'autres activités.

Un débat donc assez récurrent dans le monde des nouvelles technologies, et pourtant les deux théories sont louables. J'irai même jusqu'à dire que c'est la rançon de la gloire. Car en effet, si Maeda nous dit que l'on gagne du temps, il faut être conscient que l'on ne le passe pas à d'autres activités, et de ce fait, même si nous sommes plus productifs, nous travaillons toujours autant de temps. Pour cette raison, Szafranski reçoit beaucoup plus d'e-mails.

Bien sûr, il y a de l'information overload et de la redondance, c'est indéniable, mais des gens y travaillent. Je pense notamment à des gens comme Jason Calacanis et son moteur de recherche Mahalo, et même tous les moteurs de recherche people powered.

Me concernant, je reste évidemment fidèle à ma baseline, je suis intimement persuadé et convaincu que les nouvelles technologies nous rendent la vie plus simple et plus facile. Pour prendre les mêmes exemples que Szafranski, l'avènement de l'e-mail a été une vraie révolution. L'e-mail et les technologies de l'information en général nous ont permis d'accroitre la communication, que ce soit en entreprise ou pour une utilisation plus personnelle, et par un effet de dominos, d'améliorer notre niveau de vie. Et ce n'est pas le seul exemple, il y en a encore des tas d'autres qui ne feraient que confirmer ce que je dis. D'ailleurs, cette petite réflexion me rappelle le titre d'une chanson d'Hocus Pocus intitulée Comment on faisait avant?

Le paradoxe de l'UFR Informatique de l'Université Toulouse 1

Certains savent que je suis en Master 2 à l'Université Toulouse 1 en Ingénierie et Gestion des Systèmes d'Information. On nous parle donc souvent de décisions, de choix à effectuer, de réutilisation, d'ergonomie, de standards, de qualité, etc. Je ne cite que ces points car ce sont ceux que je vais aborder dans ce billet.

En tant que webmaster de formation, je suis extrêmement déçu de la gestion de notre agenda. Pour tout vous dire, la gestion du planning de mon Master, qui s'effectue sur le web. Le choix effectué par l'équipe administrative (c'est à dire très certainement les directeurs de formation et la directrice de l'UFR) s'est porté sur un service nommé Calendars.net. Une décision qui m'étonne beaucoup, si vous visitez le site vous comprendrez certainement pourquoi (c'est vraiment très très moche). Et afin de vous éviter de créer un calendrier pour vous rendre compte de l'horreur à laquelle mes camarades et moi avons à faire, voici un petit screenshot fait par mes soins...

Planning M2 IGSI

Alors, vous me permettrez de raler un peu, car je trouve ça extrêmement moche et anti-ergonomique! Vous remarquerez que les cours annulés sont en rouge, de la même couleurs que les examens. Il me semble que dans la majorité des sites web que j'ai pu voir l'annulation d'un élément est plutôt représentée par un grisage du texte. Associer des couleurs de fond est peut-être une bonne idée, à condition que chaque matière ait sa propre couleur, ainsi que des nuances de cette même couleur pour les TP ainsi que les partiels (mais à vrai dire, ce n'est même pas important d'avoir des couleurs de fond tant que l'ensemble reste lisible).

Au niveau standards, je noterai que le site n'est pas valide HTML pour deux sous! Pour preuve, voici la fin du fichier (quelqu'un qui a de petites notions en HTML comprendra)...

(...) </body><head><META HTTP-EQUIV="PRAGMA" CONTENT="NO-CACHE"></head></html>

Une vraie hérésie, c'est peut-être bien la première fois que je vois une balise <head> après une balise <body>... Atterrant (y'a-t-il un autre mot?)!

Un autre point important (pour moi peut-être plus que pour mes camarades): impossible d'exporter ce calendrier ou de pouvoir y souscrire sous Outlook, un portable, un iPod, ou encore iCal pour les Mac users. J'entendais mon prof d'Urbanisation parler il y a quelques jours de formats pivots d'échange basés sur des standards ouverts (tels que XML ou autre)... Ici il n'y a pas moyen d'exporter au format iCalendar ou un export XML. Impossible de s'abonner, ce qui fait que nous sommes condamnés à utiliser Calendars...

Dernier point et non des moindres, il semblerait que le site subisse des downtimes assez conséquents (à l'heure où j'écris ce billet Calendars.net est down et il est impossible d'y accéder). Vous conviendrez que ce n'est pas vraiment pratique à 8h du matin pour savoir dans quelle salle on a cours.

J'avais envoyé un e-mail en début d'année pour demander s'il était possible d'utiliser une solution plus moderne, mais elle est restée sans réponse. L'utilisation de Calendars est une décision incompréhensible pour ma part. Pourtant il existe bon nombre de solutions qui sont bien meilleures et beaucoup plus intéressantes en termes de fonctionnalités, à commencer par Google Calendar dont l'URL publique (très complexe) pourrait être couplée à un outil pour raccourcir les URL (par exemple Fon.gs), et je vous passe les autres outils moins connus mais tout aussi intéressants!

Deux ans déjà à utiliser Calendars.net quotidiennement...

Enso launcher, pas très Humanized...

Vous avez très certainement entendu parler d'Enso Launcher, un lanceur d'application créé par Humanized, suite au billet d'Ouriel il y a quelques jours.

Enso Launcher

Celà fait déjà quelques mois que j'observe ce qui se passe du côté d'Humanized, et il se trouve que Enso Launcher est une application fort pratique. Alors, tout comme Ouriel, je trouve qu'Enso Launcher est une petite merveille, et une fois habitué, le gain de temps se fait sentir. On a l'impression de retrouver un Launchy beaucoup plus épuré niveau design (et ce n'est pas un mal), et surtout beaucoup plus puissant, à condition bien entendu de taper très vite au clavier!

Ceci étant dit, je reste frustré au niveau d'un point. L'objectif des applications Humanized est d'apporter des applications simples et puissantes pour l'utilisateur lambda. Et c'est là que le bas blesse, j'ai l'impression qu'on fait un gros retour en arrière au niveau usabilité, qu'on revient à l'époque de la ligne de commande. De plus, le développement d'Enso Developer Prototype me laisse penser que les développeurs voudront toujours rendre les commandes plus puissantes et plus customisables, d'où mon parallèle avec la ligne de commande (et bien entendu sa complexité).

Ceci étant dit, il ne faut pas perdre à l'esprit ce que j'ai dit plus haut, Enso Launcher reste pour moi très pratique, mais je ne le trouve pas très "Humanized", c'est un produit à destination des geeks uniquement, pas à destination de monsieur tout le monde, comme on pourrait le penser en lisant la réflexion faite sur la page d'accueil. Software is too frustrating, mais au final c'est moi qui suis un peu frustré...

E-mail de délation (pour dénoncer les blogueurs du sud?)

Intéressante, cette une du nouvel obs, qui nous informe qu'une adresse e-mail est à la disposition des citoyens du Var pour dénoncer des délits dont on a été témoins, à l'initiative de la Police du Var. L'adresse est police.83@interieur.gouv.fr.

Pour ce qui est de mon avis là dessus, je ne suis pas réellement convaincu de l'efficacité d'une telle mesure. D'abord parce que la majorité des gens surfent chez eux, et qu'on n'a pas tous un PDA ou un iPhone pour pouvoir envoyer des mails dans l'instant où le l'acte de délit a lieu. Mais aussi quand je vois le bordel que foutent les gens sur Internet, je me dis que savoir distinguer le vrai du faux, entre les trucages, les spams, les mails inutiles, etc. sera contreproductif et une vraie perte de temps. La police a certainement d'autres chats à fouetter!!!

Ceci dit, j'ai entendu que certaines blogueurs du sud étaient varois, j'ai aussi cru comprendre que certains étaient de vrais délinquants, comme le prouve cette photo publiée par Damien, et il se dit que certains ont des photos compromettantes de ma personne... Vous voyez où je veux en venir? ;)

Délinquants!

Bilan de semaine: Conférences IBM et Mid-e-news, Blogueur du sud #2

Je n'ai pas blogué depuis mercredi, et je m'en excuse. Ma semaine a été plus que chargée, et je n'ai pas trouvé le temps d'écrire une petite note ici, semaine de projet Oracle oblige...

Les conférences IBM & Mid-e-news

Je vais commencer par les conférences et les 5 ans de la mêlée numérique. J'étais inscrit à 3 conférences.

La première conférence traitait du BPM et de SOA. Une conférence assez instructive sur ce qu'est le BPM et les SOA, avec un cas qui rend plus concret leur intérêt. Les divers cours que j'avais pu avoir à la fac étaient pour leur part très théorique, donc je suis plutôt satisfait.

La deuxième conférence était quant à elle axée sur l'Open Source. Peu de surprises quant au business model adopté par IBM qui vend du service autour de technologies Open Source. En revanche, IBM ne se contente pas seulement de se servir de logiciels Open Source, le groupe investit dans des fondations Open Source (notamment dans la fondation Apache par exemple) financièrement, mais aussi en termes de ressources (IBM compte parmi ses salariés des développeurs à plein temps sur des projets Open Source).

La dernière conférence sur BI était quant à elle beaucoup moins intéressante. On reprochera la présentation trop commerciale, présentation des produits IBM plus que l'intérêt des solutions de Business Intelligence.

Prend suite enfin un grand débat avec le président d'IBM, celui d'Airbus France, ainsi que d'autres entrepreneurs (Implanet, IGE+XAO, MEDEF). Le débat axé est axé sur l'innovation, pas technologique, mais plutôt économique. On retiendra donc que l'innovation c'est aussi savoir innover au niveau du business model (du moins c'est le message que voulaient passer les participants).

La soirée se termine avec un "dîner" sous forme de buffet, où il y a eu plus d'alcool que de nourriture. J'ai pu échanger avec certaines personnes, parmi lesquelles Olivier (Avamip), Vincent (Noomeo), ou encore Christophe (Wikimedia). Mid e news étant une newsletter autour de l'actualité des entreprises et des TI, les personnes présentes étaient des acteurs de l'informatique ou du web. J'ai été assez surpris par le fait que beaucoup de gens avec qui j'ai pu discuter ne connaissaient pas des start-ups comme Netvibes ou Wikio, ce qui me laisse penser que la blogosphère "influente" est une belle illusion. Peut-être que si j'avais croisé Cédric je me serais peut-être senti un peu moins seul!

Blogueur du sud #2

Sur l'invitation de Jennifer, je me suis rendu ce samedi à Marseille pour le rendezvous blogueurs "Blogueur du sud".

Je rentre bredouille, ou presque, j'ai quand même gagné un badge buzz paradise! Je n'ai cependant pas gagné de voyage (de toutes façon mes vacances sont calées et je ne suis pas disponible jusqu'en 2009 il me semble), je ne repars pas avec l'iPod Nano puisque Jauny n'a pas gagné le concours (c'est dommage je comptais lui filer lors de mon séjour à NY en février). Il y a bien eu aussi le concours de Wii, mais je suis plus doué au Golf qu'au Tennis (du moins sur la Wii), et j'espère que mon équipier de chez Be Noot ne m'en voudra pas d'avoir perdu au premier tour.

Les fesses des blogueurs du sud

Ma soirée a commencé dès 16h30 à l'Exit Café sur le vieux port avec Alex (Cybercartes) qui organise aussi un concours pour gagner un voyage et des iPods (allez voir sur le site). S'en est suivi une rencontre avec François aux alentours de 18h dans un bar communiste (comme quoi avec Sarko, tout devient possible, même Bastien dans un bar coco), François à qui j'ai demandé par pur hasard mon chemin dans le métro.

C'est donc avec lui que nous sommes allés à la Bo[a]te, où nous avons été accueillis par Cyprien, Damien (merci pour les confidences, je n'étais pas au courant) et Sébastien. On a eu droit à beaucoup d'alcool, mais je tiens à préciser que je n'étais pas le pire comme on pourrait le croire dans ce que raconte Vinz...

Outre l'alcool, les sushis et les makis (très bon, au passage), j'ai pu rencontrer des gens sympathiques. Il y avait ceux que je connaissais sans connaitre, c'est à dire ceux cités plus haut Marc de Wikio (qui au passage cherche quelqu'un qui s'y connait en dotclear2) et PYM.

J'ai aussi rencontré des gens que je ne connaissais pas, parmi lesquels Alex, Cédric, Guillaume, Guillaume, encore Guillaume, Romain-Pierre, Julien etc. (désolé pour ceux que j'oublie)

N'ayant pas d'appareil photo, je me contenterai de vous inviter à consulter les photos de Jennifer, Cyprien ou encore celles de Vinz (j'ai lu sur Twitter que quelqu'un en avait des compromettantes, si jamais cette personne passe par là, contactes-moi par e-mail, j'ai plein d'argent :) )

Une soirée sympathique avec plein de gens sympathiques. J'y retournerai volontiers pour la prochaine (et si vous voulez la faire un tout petit peu plus près de Toulouse, ça sera pas de refus!)

Note: désolé pour ce billet un peu 3615 ma vie, mais bon y'a quand même un petit rapport avec le sujet du blog, non?

Les routes de l'innovation avec IBM à Toulouse

Routes de l'innovation avec IBM à Toulouse

Je serai présent demain aux conférences IBM qui auront lieu à la médiathèque de Toulouse pour fêter les 5 ans de Mid-e-news. Au programme, un bon nombre de conférences sur divers sujets autour des technologies de l'information:

Concernant la première session (15h30 - 16h30):

  • Lotus
  • Continuité des affaires
  • Gestion des processus métier et SOA
  • System z - Le rôle du Mainframe

La deuxième session (16h30 - 17h30):

  • Lotus
  • Virtualisation
  • Open Source
  • System z - Les évolutions matérielles System z

Et la troisème session (17h30 - 18h30):

  • Archivage Légal
  • Sauvegarde/Restauration
  • Business Intelligence
  • System z - Intégration des mainframes

Des conférences orientées selon les métiers divers et variés du monde IT. Pour ma part je me suis inscrit aux conférences BPM & SOA, Open Source, et Business Intelligence. J'espère que la conférence BPM & SOA tournera autour d'Innov8, le jeu vidéo d'IBM qui sensibilise aux concepts que sont BPM & SOA.

J'espère que je pourrai croiser quelques blogueurs là-bas, qui sait...?

Je finis avec une magnifique photo prise en dessous de l'arche Marengo (trouvée sur Flickr), endroit où vous pourrez peut-être me croiser matins et soirs (j'habite à côté).

Arche Marengo - Médiathèque José Cabanis - Toulouse

Exclu: la prochaine mini Livebox d'Orange

En exclu une photo de la nouvelle mini Livebox, une livebox au format réduit. Très peu d'infos dessus, je sais juste que ça devrait sortir très bientôt et qu'aucune info n'est disponible sur Internet (même pas chez Orange). Comme vous pouvez le constater sur la photo, elle est plus petite que l'actuelle, ce qui laisse présager un encombrement réduit.

Mini Live Box chez Orange

Le changement de couleur me rappelle un peu le passage du blanc un peu translucide d'Apple vers un blanc plus mat. Peut-être une Livebox en noir et alu un jour? D'ici quelques années, qui sait...

Note: ce n'est pas un fake! Et visiblement ça ne sera pas la Livebox dont on parle beaucoup en ce moment

[EDIT] Vous avez de belles photographies hautes résolution qui vous attendent en annexe, et un billet plus complet de ma part sur le sujet sur Alpha-Geek!

Wubi installe Ubuntu sur Windows

Si Linux n'a que très peu de parts de marché, c'est en partie pour sa complexité d'installation (Bon bien sûr, pas que ça mais ça en fait partie), qui rebute bon nombre de novices. Ce problème pourait peut-être être amené à changer avec Wubi. Il s'agit d'un installateur graphique pour Windows. Vous avez bien entendu, oui, Windows! Et par la même occasion, il est possible de désinstaller Ubuntu via Windows.

Si la création de partitions et les termes fdisk ou encore ext3 vous sont totalement étrangers et vous horripilent, Wubi s'avère être un excellent logiciel pour les gens qui veulent essayer Linux sans s'y risquer!

Pour vous prouver que c'est simple comme bonjour, voici le manuel d'installation (avec une touche d'humour sympathique):

Wubi installe Ubuntu sous Windows

Ah, et j'allais oublier quelque chose d'important: Wubi c'est par ici!